Something went wrong.

We've been notified of this error.

Need help? Check out our Help Centre.

Portraits de la jeunesse qui résiste

Ils sont jeunes, ils sont parisiens ou non et sont debout dans les rues de la Capitale.

Liberté, résistance, qu'est ce que ça signifie pour eux? Ils nous répondent la tête haute, tout sourire et sans peur. Vendredi dernier, la pénombre et l'angoisse se sont abattues sur la jeunesse (la génération Bataclan), mais sa lumière n'a quant à elle pas pour autant disparue. La jeunesse revit et c'est ensemble qu'elle se lève pour crier cette hargne de vivre et scander l'importance de la liberté...  Ils sont étudiants et lycéens, costumiers et juristes et représentent la jeunesse de la France. 

Elora, avec son sourire éclatant, est une lycéenne à Paris qui voit les choses avec pas mal de réalisme.

  • Ta dernière terrasse? : Hum je ne traîne pas vraiment dans les cafés.
  • Ton dernier concert? : C'était pour aller voir Justin Bieber (rires).
  • Paris c'est quoi pour toi? La capitale, la liberté et la joie de vivre
  • La liberté c'est quoi pour toi? C'est faire ce qu'on veut mais avec des limites.
  • Comment la jeunesse peut-elle être résistante? Se rassembler et allumer des bougies c'est déjà important. Même si on a peur au fond de nous, on doit leur montrer qu'on a pas peur. Les habitués des cafés doivent justement continuer à fréquenter ces lieux-là et surtout aller en terrasse.

Valentin, lui nous vient du Sud, non loin de Nice et porte avec fierté sa paire de lunettes sombre sur place de la République.

  • Ton dernier verre en terrasse? : La Mercerie à Oberkampf la veille du 13 novembre
  • Ton dernier concert? : Au festival World Trance à Avignon.
  • La liberté c'est quoi pour toi ? De base, c'est la liberté de penser qui prime, puisqu'elle véhicule tout le reste. Agir, se déplacer, travailler et avoir des opinions c'est ça avant tout la Liberté.
  • Paris c'est quoi pour toi? Les courants de pensées, la littérature et donc indirectement les libertés. Paris, et c'est aussi vrai pour la France en général, c'est comme le commentaire d'un article du New York Times qui tourne en ce moment : le bon vin, la littérature, les belles femmes dans la rue. C'est toutes ces idées-là ça qui sont fondamentalement opposées aux idées des gens qui ont commis les atrocités de ces derniers jours.
  • Comment la jeunesse peut-elle être résistante? Il ne faut pas avoir peur. Vivre plus intensément qu'avant est pour moi, enfin je sais pas ce qu'il y aurait d'autre, la seule solution pour nous les jeunes. On doit agir en vivant tout simplement. 

Maud, est aussi lycéenne à Paris dans le 12e arrondissement. Elle pose des mots ou plutôt ses maux avec empathie.

  • Ton dernier café en terrasse? : La semaine dernière, en face du Monoprix vers le Faubourg St-Honoré
  • Ton dernier concert? : C'était pas vraiment un concert mais la Techno Parade de Paris
  • Paris c'est quoi pour toi? Paris c'est le bonheur. C'est un centre urbain avec des découvertes infinies.
  • La liberté c'est quoi pour toi? C'est le fait de faire ce qu'on veut, de ne pas être jugé de par ses actes et surtout pouvoir s'exprimer.
  • Comment la jeunesse peut-elle être résistante? Pour ne pas montrer notre peur aux tueurs il ne faudrait pas organiser trop d'évènements. Mais il faut tout de même continuer à rendre hommage sur les lieux des tueries, se rejoindre à République, dans les bars touchés et au Bataclan. 

Romain tient une pancarte noire entre ses mains où il y est inscrit« PAIX ». Déterminé, ce parisien de 25 ans milite pour une réflexion juste.

  • Ta dernière terrasse? Ma dernière terrasse c'était y a quelques semaines dans le 17e, au Bloc vers Brochant.
  • Ton dernier concert? C'était y 'a longtemps mais c'était dans une petite salle, Le Mode, à Strasbourg mais je ne me rappelle plus du nom du groupe.
  • La liberté c'est quoi pour toi? La liberté, c'est déjà le respect de l'autre mais aussi la reconnaissance de cette liberté.
  • Paris c'est quoi pour toi? Paris en trois mots, je dirais qu'elle est insoumise, solidaire et libre !
  • Comment la jeunesse peut-elle être résistante? Il faut qu'on prenne le temps de se retrouver de nouveau, de se réunir pour pouvoir exprimer ce qu'on ressent par rapport à ses sentiments. C'est vraiment pas facile. J'ai plein d'amis qui ont peur de sortir de chez eux. Faut vraiment surmonter cette peur en sortant et la vie continue. Il faut penser à l'avenir, car là on est dans l'urgence et une fois sorti de ce moment particulier il faut avoir une vraie réflexion plutôt que de se laisser porter par les événements. Je brandis le mot paix sur mon affiche parce que la paix c'est pas si mal non plus. On entend partout le mot guerre et tous les hommes politiques n'ont que ce mot à la bouche. C'est aussi s’interroger sur la force de la paix pour combattre le terrorisme. 

Laurène est une jeune artiste, appareil photo à la main, originaire de la Côte d'Azur, de Fréjus.

  • Ton dernier verre enterrasse? Le Frog vers Bibliothèque François-Mitterand
  • Ton dernier concert? : C'était au festival World Trance à Avignon.
  • La liberté c'est quoi pour toi? C'est un sentiment intérieur avant tout. Faut se sentir libre au fond de nous pour pouvoir l'exprimer par la suite. J'ajoute que la liberté de la femme doit aussi être soulignée parce que l’indépendance de la femme est pour moi importante. On a de la chance en France d'avoir cette liberté là.
  • Paris c'est quoi pour toi? C'est l'art et l'expression. C'est la ville qui représente le patrimoine français et c'est là où l'Histoire s'est faite.
  • Comment la jeunesse peut-elle être résistante? En vivant tout simplement. Il faut avancer, continuer et se dire que la mort des victimes nous a malheureusement fait nous rendre compte qu'il ne fallait plus rien gâcher et ne pas rester enfermé. Et puis si jamais la vie devait s’arrêter un jour, au moins on dira qu'on aura vécu.

Publié le 19 novembre 2015 sur www.lebonbon.fr

Using Format